L’industrie du bio

la grande distribution se gave et freine son développement

Le bio et la grande distribution

Alain Bazot, président de UFC-Que Choisir exprime clairement l’urgence d’agir de façon étique de la part des grandes surfaces et autres chaînes de magasins bio pour permettre le développement de l’agriculture bio

“Ils se présentent comme étant les défenseurs du bio et en réalité ils se gavent de marges au passage”





L’axe du bio

Des taux de marges adaptées?

Pour des soucis sanitaires, environnementaux, pour la santé de nos enfants, pour la biodiversité, les abeilles et les nappes phréatiques, faudrait-il contraindre par la loi les distributeurs d’adapter les taux de marges appliquées au bio afin de lever les freins du surcoût pour les consommateurs et insuffler un essor de l’agriculture bio?