Loi travail et conséquences pour les salariés

On est mal patron, on est mal...

Débat sur la loi travail, les ordonnances Macron

Réforme du Code du travail, un «recul considérable» ou une «diminution de l’incertitude» ?

Retour aux «tâcherons» du XIXe siècle ou libération des énergies : la réforme du Code du travail divise Gérard Filoche, figure de l’opposition à la loi Travail, et Charles Beigbeder, chef d’entreprise. Les deux ne sont d’accord sur presque rien.





Gérard Filoche, farouche opposant à la loi Macron

“Le pire régime que l’on aura eu depuis la seconde guerre mondiale…”

Aperçu des arguments de Gérard Filoche contre la loi Macron.
Retrouvez plus bas le développement de ses idées lors d’une conférences devant les salariés de Pôle emploi qui sont confrontés directement au quotidien par les mesures engagées par le gouvernement Macron et la révolution qu’il organise dans le monde du travail.

 

Gérard Filoche sur la loi Macron

Explication de texte: les ordonnances Macron

Le 18 septembre 2017, Gérard FILOCHE -ancien inspecteur du travail et membre du Bureau National du Parti socialiste- présentait sa vision sur les ordonnances Macron aux militant(e)s du SNU-FSU de Pôle-Emploi

“On est mal patron, on est mal…”

LIDL pèse lourd en France : 1 500 magasins, 30 000 salariés, 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires. L’enseigne est sortie du « hard discount ». Certains employés se plaignent du management de l’entreprise. Au cours de notre enquête, nous avons reçu un enregistrement vocal. C’est une altercation entre un chef de magasin et son directeur régional. L’échange est très violent.



Travail : ton univers impitoyable – Cash investigation (intégrale)

Les chiffres sont alarmants : un quart des salariés va travailler avec la boule au ventre, plus d’un tiers affirme avoir fait un burn-out et 43 % ressentent des douleurs à cause de leur métier. Derrière le succès de certaines grandes entreprises se cachent parfois des méthodes de management ravageuses. Lidl, enseigne majeure de la grande distribution, est sortie du hard-discount en bouleversant le fonctionnement des magasins comme des entrepôts. A quel prix ? Enquête chez Free, auprès des salariés employés dans les centres d’appels, les «ouvriers du XXIe siècle», selon Xavier Niel, son dirigeant.